Le Mâconnais

Roche de Solutré
Roche de Solutré
Chardonnay
Chardonnay
Le travail effectué dans le vignoble du Mâconnais, tout au long de l'année, demeure très manuel. Dans le respect de la vigne et de l'environnement, l'utilisation des machines est interdite pour certaines tâches. La culture de la vigne reste aujourd'hui un travail difficile, éprouvant et de longue haleine qui déterminera en grande partie la qualité du vin. La minutie et la rigueur sont indispensables pour produire de grands vins.La vendange à la main reste une priorité pour la Maison Henry Fessy: récolter les Chardonnays avec délicatesse sublimera ce précieux cépage. Cette philosophie nous permet de produire des vins agréables et équilibrés, issus des plus beaux terroirs de la région.
ViticultureDans le Mâconnais, la densité de plantation s'élève à 7 000 pieds/ha, densité plus faible qu'en Côte d'Or. Les rendements autorisés sont néanmoins assez élevés : entre 60-70 hl/ha pour l'ensemble des vignobles. A noter toutefois que les rendements du Pouilly-Fuissé, véritable emblème du Mâconnais, sont réduits à 50 hl/ha.Plusieurs tailles sont autorisées pour les vignobles du sud de la Bourgogne :- La taille « gobelet » : il s'agit d'une taille courte, non palissée. Chaque pied comporte 5 coursons, chacun portant au maximum 2 yeux (bourgeons). Toutefois, chaque pied ne peut pas posséder plus de 10 yeux francs. Ce procédé, très technique mais nécessitant une main d'oeuvre importante, permet un meilleur contrôle des rendements. - La taille « Guyot simple » : cette taille, également très courante en Côte d'Or, consiste à ne conserver qu'un seul sarment comportant entre 6 et 8 yeux. Les rameaux, porteurs de fruits au printemps, pousseront sur cette baguette. Un autre sarment, le courson, est maintenu avec seulement 2 yeux et sera utilisé uniquement pour la récolte suivante.- La taille « à queue » : moins répandu, ce procédé se caractérise par un pied comportant un long bois orné au maximum de 12 yeux. La pointe de ce bois sera attachée sur le fil inférieur du palissage.
Climat et terroirLe vignoble du Mâconnais marque la frontière sud de la Bourgogne. Vignoble le plus méridional de la région, il s'étend sur 50 km de long entre Sennecey-le-Grand et Saint-Vérand. Il est délimité par deux bassins d'effondrement : la vallée de la Grosne à l'ouest et au nord, et la vallée de la Saône à l'est. L'exposition est/sud-est du vignoble, similaire à celle de la Côte d'Or, est idéale pour la culture de la vigne. Le relief, qui commence par une succession de douces collines, s'accentue à mesure que l'on descend vers le sud. Des monts, couronnés de masses pierreuses, façonnent alors le paysage du Mâconnais. Ce sont précisément sur ces pentes altières que sont récoltés les si réputés Pouilly-Fuissé et Pouilly-Vinzelles. Le Mâconnais bénéficie d'un climat continental, caractéristique de la région. Le vignoble profite ainsi des influences méditerranéennes remontant le sillon rhodanien et du microclimat de la vallée de la Saône. Moins rude qu'en Bourgogne du Nord, le climat permet une maturation plus précoce des raisins.Cette vaste zone viticole est composée de différents types de sols : argile, calcaire et granite. La concentration en argile et calcaire est principalement importante au nord de la région. Au sud, à proximité du Beaujolais, le sol est majoritairement constitué de roches volcaniques et granitiques.Il existe principalement 3 catégories de sols :- Sol marno-calcaire et argilo-calcaire : sol peu épais qui provient de l'altération des couches sédimentaires du Jurassique (Pouilly-Fuissé, Pouilly-Loché).- Sol argilo-siliceux : sol constitué par un substrat granitique et volcanique, présent aux endroits très érodés du Mâconnais (Saint -Véran).- Sol rendzine : sol typique des roches calcaires friables à profil peu profond et humifère (Mâcon Cruzille, Mâcon Burgy).La diversité et la richesse des sous-sols du Mâconnais conviennent parfaitement au cépage Chardonnay et confèrent aux vins blancs toute leur qualité et leur richesse aromatique. Les vins du Mâconnais offrent une large et séduisante palette de saveurs : les notes de muscat se fondent délicatement parmi les subtils arômes floraux. Les saveurs de fruits blancs et d'amande apportent élégance et finesse au vin, tandis que des notes plus citronnées révèlent toute la fraîcheur de ce terroir.CépagesProduit seulement sur 217 hectares et planté sur une alternance de couches dures (calcaire) et tendres (marnes), le Chardonnay représente près des deux tiers de la production totale du Mâconnais. Ce cépage a trouvé là son terrain de prédilection. Ici, le Chardonnay est plus méridional qu'en Côte d'Or, offrant ainsi des vins souvent plus souples avec toutefois une belle acidité.
VinificationBien que diverses techniques de vinification coexistent dans le Mâconnais, la Maison Henry Fessy a fait le choix de la tradition. Respectant les étapes phare de la vinification traditionnelle, nous privilégions ainsi un bel équilibre des saveurs. De séduisants arômes de fruit blanc, subtilement rehaussés par une acidité agréable, garantissent un beau vieillissement du vin. L'ensemble de nos crus est vendangé à la main. Après un pressage pneumatique, nous utilisons des cuves inox pour l'ensemble de la fermentation alcoolique et malo-lactique. L'étape suivante, l'élevage, dure entre 10 à 11 mois dans ce même type de cuve pour une cohérence de notre procédé. Nous réalisons une fermentation malo-lactique complète afin de développer la complexité aromatique et d'apporter une belle fraîcheur au vin.

Pour accéder à la version Flash du site, vous devez télécharger Flash Player en cliquant sur l'image suivante :