Le Beaujolais

Le travail effectué dans les vignobles du Beaujolais tout au long de l'année est très manuel du fait d'une importante densité de plantation, d'une pente importante et du type de taille utilisé. Les vendanges sont également faites à la main, près de 35 000 vendangeurs venant chaque année pendant 15 à 20 jours. Le but est de protéger ce cépage fragile en le manipulant avec le plus grand soin, les machines à vendanger étant interdites.
Climat et terroirLe Beaujolais bénéficie d'un climat semi-continental tempéré caractérisé par des hivers rigoureux mais rarement très froids et des étés chauds et secs. Majoritairement orientées sud et sud-est, les vignes sont protégées du vent d'ouest et profitent d'un très bon ensoleillement du printemps à l'automne grâce à une légère influence méditerranéenne. Certains vignobles se distinguent par une topographie, une altitude ou une nature de sol bien spécifiques. On parle alors de « microclimats ».Les sols du Beaujolais sont riches en schistes et en granite. La concentration en granite est particulièrement importante au nord de la région où se trouvent les 10 crus du Beaujolais. Au sud de la région, le sol est majoritairement constitué de dépôts sédimentaires argilo-calcaires. Ce sont des terres peu profondes aux nombreux cailloux. Il existe principalement 4 catégories de sols :. Les sols granitiques et sablonneux (terrains primaires) donnent des terres acides, sablonneuses et peu argileuses. Ces sols maigres et filtrants sont les sols de Beaujolais-Villages, mais également du cru Chiroubles.. Les sols cristallins et plus riches en minéraux (fer, potassium, manganèse) qui donnent à certains vins un caractère particulier. Le cru Morgon est composé de roches bleu-vert riches en manganèse. . Les terrains jurassiques (terrains secondaires), plus caillouteux et calcaires, permettent de conserver fraicheur et humidité. Plus profonds et plus caillouteux, ces sols sont la base de l'AOC Beaujolais.. Les terrains tertiaires et quaternaires diffèrent des précédents par leur absence de calcaire et des argiles profonds. Elles sont également à la base de l'AOC Beaujolais.CépagesGamay : L'unique cépage utilisé pour les vins rouges du Beaujolais est le gamay dont le nom vient d'un petit village de Côte d'Or. Ce cépage au débourrement précoce se caractérise par des grappes compactes, aux raisins à peaux noires et à jus blanc. Les vins sont fins, ronds et très fruités au bouquet élégant.
ViticultureDans le Beaujolais, la densité de plantation est l'une des plus importantes au monde avec 7 000 à 13 000 pieds par hectare. Les rendements autorisés sont très faibles : 52 hl/ha pour les dix crus, le Beaujolais-Villages et le Beaujolais. Le rendement autorisé pour le Beaujolais blanc est de 70 hl/ha.• La taille "gobelet" non palissée est majoritairement utilisée dans le Beaujolais. C'est une taille basse et courte laissant 3 à 5 bras et 8 yeux (bourgeons) par cep, le but étant de réduire les rendements. Une attention toute particulière doit être portée à la taille afin d'obtenir une meilleure résistance et une meilleure longévité des vignes. • La taille "guyot" simple est utilisée pour le chardonnay. Elle consiste à garder un long sarment de 8 à 10 yeux appelé baguette sur lequel pousseront les rameaux porteurs de fruits au printemps. L'autre sarment appelé courson est constitué de seulement 2 yeux et sera utilisé l'année suivante.
Terre de prédilection de ce cépage, le Beaujolais représente 70% du gamay planté dans le monde. On trouve également le gamay en petites quantités dans d'autres régions de France comme la vallée de la Loire par exemple ou dans d'autres pays tels que la Suisse, l'Italie, la Croatie, le Canada et la Californie.Chardonnay : Produit seulement sur 600 hectares et planté sur des sols argilo-silicieux aux nord et argilo-calcaires au sud-ouest, le chardonnay constitue moins de 3% de la production totale du Beaujolais. Ici, le chardonnay est plus méridional qu'en Bourgogne, donnant des vins souvent plus souples avec un niveau d'acidité légèrement inférieur. Le Beaujolais blanc est un vin délicat aux arômes dominants de fleurs blanches et de fruits frais.
Gamay
Gamay
Cep de Gamay
Cep de Gamay
VinificationAlors qu'il existe plusieurs écoles de vinification en Beaujolais, Henry Fessy est resté partisan d'une méthode traditionnelle qui privilégie un équilibre entre le fruité immédiat et séducteur du gamay associé à des tannins souples mais intenses, garants d'un bon potentiel de garde.Nos vendanges s'effectuent manuellement pour l'ensemble des crus afin d'opérer un premier tri sélectif à la vigne et de ne pas altérer les raisins. Un second tri sera ensuite effectué si nécessaire lors de l'arrivée en cuverie. Il sera suivi d'un égrappage partiel puis d'une cuvaison en cuves ciment et inox d'environ une semaine. La durée de cuvaison peut varier considérablement en fonction du millésime. La fermentation malolactique est réalisée systématiquement.. L'élevage se terminera en cuves pendant 7 à 10 mois avant la mise en bouteilles au printemps suivant la vendange.

Pour accéder à la version Flash du site, vous devez télécharger Flash Player en cliquant sur l'image suivante :